Le voyage de Maxime Crozet aux confins de la Chine


Né en 1985, Maxime Crozet est technicien audiovisuel de formation. En soif de liberté et d’évasion, il se lance en 2007 dans un voyage de deux ans autour du monde, en solitaire, en se déplaçant au maximum par la voie terrestre. Début 2011, il a repris la route et a traversé pendant neuf mois l’Europe et le Proche-Orient, avant de faire le tour du continent noir durant seize mois.
Depuis, il poursuit ses voyages vers des horizons divers, souvent durant de longs mois…

C’est au cours de ses nombreux voyages que sa passion pour la photographie s’est développée, jusqu’à prendre une place centrale dans sa manière d’explorer le monde.
L’Humain est toujours au coeur du travail photographique de Maxime, et il le sublime au travers de portraits pleins d’émotions.

Ici, c’est son dernier voyage qu’il partage avec nous : Durant plusieurs semaines, il a exploré le Xinjiang (littéralement: « nouvelle frontière »), territoire autonome du nord-ouest de la Chine abritant de nombreuses minorités ethniques.

Maxime nous explique que « pour l’ethnie majoritaire des Han, le Xinjiang est une sorte de «grand Ouest », à l’instar du Far West Américain, et représente la nouvelle frontière, qui doit être ranimée pour créer la nouvelle route de la soie de Pékin. »

Découvrez les superbes images ramenées de cette aventure, et partez en voyage au travers des visages et des paysages capturés par Maxime.

Retrouvez le travail de Maxime sur son site.
Enfant espiègle dans un bus, sur la route du Karakorum ©Maxime Crozet
Route entre Kucha et Hotan qui traverse le désert du Taklamakan, surnommé la « Mer de la mort »
©Maxime Crozet
Cavalier aux confins du Pamir
©Maxime Crozet
Un homme revêt son fils d’une doppa brodée, la calotte traditionnelle
©Maxime Crozet
Deux femmes de l’ethnie tadjike se blottissent l’une contre l’autre
©Maxime Crozet
Une horde de cavaliers surgit à l’horizon, dans le massif du Karakorum
©Maxime Crozet