Vacances d’été en bord de mer : les conseils clés pour réussir vos clichés !

Conseils et astuces de Cécile Domens, photographe et grande voyageuse !

Comme moi, vous êtes sûrement nombreux à avoir prévu de passer quelques jours en bord de mer cet été. Pas besoin de partir en voyage à l’autre bout du monde pour changer d’air, de regard et de sujets photographiques ! Photographier la mer ou en mer, les retours de pêche, la plage ou les festivités maritimes est un bon exercice estival mais ne s’improvise pas !

Chouchoutez votre appareil photo !

Règle n°1 à ne jamais oublier : l’eau de mer et le sable sont les pires ennemis de votre appareil photo.

L’eau de mer, les embruns et le sable ne font pas du tout bon ménage avec objectifs, capteur et boîtier photo. A la plage, en bord de mer ou à bord d’un bateau, soyez extrêmement soigneux avec votre appareil photo. Dans tous les cas, soyez particulièrement vigilant au moment des changements d’objectifs ou de carte mémoire.

« Le sable est le grand ennemi des objectifs »

Les embruns maritimes, chargés en sel, sont très corrosifs. Si vous êtes fortement exposé (sortie en mer, tempête, vent), mettez du ruban adhésif étanche sur les boutons et sur la trappe du flash pour limiter les entrées d’eau.

Le sable est le grand ennemi des objectifs : une fine particule a vite fait de gripper la bague du zoom ou de la mise au point, voire d’endommager un capteur. Ne sortez votre appareil photo que lorsque vous en avez réellement besoin et rangez-le aussitôt après dans votre sac photo fermé que vous emballerez éventuellement dans un grand sac plastique.

Soignez vos mesures de lumière !

Attention à la forte luminosité due à la réverbération sur l’eau. En particulier si vous photographiez les coques blanches des bateaux, vous pouvez obtenir des images sous-exposées (coque grise au lieu de blanche). Il faut compenser cet effet en faisant une correction d’exposition manuellement ou une mesure spot sur une zone adaptée. Le même phénomène peut vous arriver si vous photographiez la plage en pleine journée avec la surface brillante de la mer.

« […] préférez des lumières douces de fin d’après-midi ou très tôt le matin après le lever du soleil »

Pour limiter ce risque, préférez des lumières douces de fin d’après-midi ou très tôt le matin après le lever du soleil. Vous pourrez alors réaliser des images de paysages aux couleurs dorées sans risquer les trop forts contrastes de milieu de journée. En été, la lumière et souvent plus limpide et plus transparente le matin après la fraîcheur de la nuit. En fin de journée, après les fortes chaleurs, l’air se charge de poussières atmosphérique qui prennent l’apparence d’un léger voile sur vos photos.

Ayez le pied marin !

Si vous avez l’occasion de faire une sortie en mer et d’être à bord d’un bateau, la difficulté est de trouver de la stabilité pour cadrer droit : la ligne d’horizon doit être parfaitement… horizontale Evitez de vous asseoir et jouez plutôt avec votre corps pour compenser les mouvements du bateau. Et surtout, utilisez des vitesses d’obturation rapides pour éviter le flou de bouger ! Activez votre stabilisateur pour plus de sécurité, si votre appareil en est équipé.

Soyez créatifs dans vos cadrages !

  • Pensez au contre-jour pour jouer sur la transparence de la lumière filtrée à travers des voiles ou créer des silhouettes de personnages sur la plage ou dans l’eau pendant la baignade.
  • Pensez à inclure le sillage des bateaux dans vos prises de vues en mer, en particulier quand vous photographiez des bateaux à moteur : le sillage est un élément symbolique qui donne son dynamisme à l’image.
  • Dans un port, jouez sur la profondeur de champ et mettez en évidence les alignements de bateaux et de mats.
  • Sur une plage, utilisez les contrastes de couleurs entre les serviettes et maillots de bains sur le jaune du sable et le bleu de la mer pour des images aux tons vifs et lumineux !
  • N’oubliez pas dans votre reportage photographique des scènes d’ambiances qui évoquent les vacances : terrasses de cafés, marchand de glace, animations musicales.
  • N’hésitez pas à solliciter vos proches pour des mises en scènes et des poses pour intégrer des personnages à vos compositions.

Le petit plus du filtre polarisant…

Avec un appareil photo reflex, vous pouvez vous équiper d’un filtre polarisant pour certains de vos objectifs (grand-angle de préférence). Ce filtre peut être utile pour densifier la couleur du ciel. L’effet polarisant permettra de mettre davantage en valeur la blancheur des voiles sur un ciel bleu dense. Il est aussi utilisé pour atténuer les reflets et une forte réverbération de la mer.

« Soyez attentifs aux mouvements des nuages, à la direction du vent. »

Et s’il fait mauvais ?

Sortez quand même votre appareil photo ! Soyez attentifs aux mouvements des nuages, à la direction du vent. Anticipez les trouées de lumière qui peuvent métamorphoser vos clichés. Saisissez les rayons de soleil qui percent un ciel plombé. Si la mer est agitée, les photos n’en seront que plus impressionnantes. Ouvrez l’œil même par temps gris ! On réalise parfois ses meilleurs photos par mauvais temps !

Alors, où allez-vous photographier cet été ?