The Wednesday Shot – Les enfants de la guerre du Vietnam

Dans les années 80, les orphelins de guerre peuplaient les rues de Saigon. À la recherche de nourriture ou d’abris, ils mendiaient ou vendaient des cigarettes à la pièce. Abandonnés de tous, ne pouvant compter que sur eux-mêmes, leur cohésion et leur entraide forçaient l’admiration. Ils se protégeaient entre eux et partageaient tout ; j’ai vu une fillette briser un bonbon en minuscules morceaux pour le partager avec les autres gosses.

Mais cette solidarité excluait les enfants nés d’un père G.I. et d’une mère prostituée. Cumulant les tares de sang-mêlé et de fils de pute, ces enfants-là étaient rejetés par les autres. Comme quoi, les parias peuvent avoir leurs propres parias.

– Philippe Graton

Enfants de soldats américains et de prostituées vietnamiennes, vivant dans la rue et rejetés par tous. Saigon, Vietnam 1988. ©Philippe Graton

Chaque semaine, retrouvez une image de Philippe Graton racontée par son auteur. Vous pouvez également retrouver les anciens Wednesday Shot sur son site et son compte Instagram