Welcome to Monsanto – L’effrayante enquête photographique de Mathieu Asselin

Parmi les sites américains qui ont priorité auprès de l’Agence de protection de l’environnement des États-Unis en raison de leur haut niveau de contamination, des dizaines ont été pollués par le seul géant Monsanto.

Ces sites pollués affectent plusieurs centaines de communautés et leur environnement, et ont un impact désastreux sur la santé et l’écologie. Monsanto a conservé des liens étroits avec le gouvernement américain, en particulier avec la FDA (l’Agence des produits alimentaires et médicamenteux), mais pas seulement : l’entreprise a pour alliés bien d’autres acteurs politiques et économiques dans le monde entier.

Il lui est reproché de se livrer à des campagnes de désinformation et de poursuivre toute institution ou personne – chercheurs, agriculteurs et activistes – qui oserait révéler ces agissements. Et tandis que Monsanto poursuit l’expansion de nouvelles technologies et de nouveaux produits, des scientifiques, des organisations environnementales et de défense des droits de l’homme tirent la sonnette d’alarme, préoccupés par la santé publique, la sécurité de l’alimentation et la durabilité écologique, autant d’enjeux déterminants pour notre avenir sur cette planète.

La situation est particulièrement préoccupante depuis que Monsanto a créé et commercialisé il y a maintenant vingt ans les OGM au mépris de notre environnement. Explorant le passé et le présent, cette enquête s’emploie à donner un visage à ce que pourrait bien être le futur aux côtés de Monsanto.

mathieuasselin.com

David Baker, 65 ans, devant la tombe de son frère Terry. Terry Baker est mort à 16 ans d’une tumeur du cerveau et d’un cancer des poumons causés par l’exposition aux PCB. À Anniston, le niveau moyen de PCB est vingt-sept fois supérieur au niveau moyen du pays. ©MATHIEU ASSELIN
En juillet 2004, David Runyon et sa famille furent victimes de la campagne de persécution que Monsanto® mena contre les agriculteurs. Fallacieusement accusé d’utiliser des semences Monsanto® brevetées, David fut contraint par les avocats de Monsanto® à leur remettre tous ses registres professionnels, dont ceux relatifs à ses impôts. ©MATHIEU ASSELIN
Thuy Linh, 21 ans. Troisième génération des victimes de l’agent orange, elle est née avec une malformation génétique : elle n’a pas de bras. Thuy Linh a terminé le lycée il y a deux ans. Elle a postulé dans de nombreuses universités mais sa candidature a généralement été refusée en raison de son absence de bras. Sa mère a finalement trouvé une école qui l’a acceptée. Elle a terminé sa formation de design il y a quelques mois. Actuellement, elle cherche un travail adapté. Elle a passé son temps entre ses 3 et 18 ans à l’hôpital obstétrique Tu Du. ©MATHIEU ASSELIN
La firme Monsanto est également à l’origine de l’agent orange, un herbicide à base d’acide dont la nocivité est comparable à une arme chimique. Il a été déversé entre 1959 et 1971 par l’armée américaine sur les forêts au sud du Vietnam. Née avec plusieurs doigts et une partie de la jambe droite manquants, Heather Bowser se décrit comme une « enfant de l’agent orange ». ©MATHIEU ASSELIN
Kelly L. Derricks est la fille d’un vétéran mort en 1982 à l’âge de 37 ans des suites de l’exposition à l’agent orange lors de ses deux périodes de service au Vietnam. Parmi une liste de 32 pathologies soupçonnées d’être liées aux effets intergénérationnels de l’agent orange, elle souffre d’insuffisance rénale chronique, de la maladie de Crohn, d’insuffisance surrénalienne primaire, d’hyperplasie congénitale des surrénales, de cystite interstitielle et de discopathie dégénérative. En 2000, elle a été reconnue invalide permanente et a dû cesser son activité de psychothérapeute. ©MATHIEU ASSELIN

Lire la suite: www.sudouest.fr