Lu Guang, photojournaliste engagé porté disparu après son interpellation

Depuis le 3 novembre, le célèbre photojournaliste Chinois Lu Guang est introuvable. Son épouse a affirmé à l’AFP ne plus avoir de nouvelles de lui depuis son interpellation par la  Sécurité d’État.

Lu Guang est un photographe engagé, dont l’oeuvre a abordé les facettes de la société chinoise que le gouvernement préfèrerait ne pas voir exposées.

Ancien ouvrier devenu photographe indépendant, Lu Guang a reçu de nombreuses récompenses au cours de ses 25 ans de carrière. Son travail sur les les habitants d’un village contaminés par le virus du sida à cause de prises de sang rémunérées, lui avait valu un prix du World Press Photo en 2004

 

Ouvrier à Wuhai City, Mongolie-intérieure. Le 10 avril 2005. ©Lu Guang

« La réalité en Chine, c’est qu’on ne sait jamais si on va avoir des ennuis parce qu’il n’y a pas de règles écrites « , a déclaré Lu Guang dans une interview l’an dernier.

Une jeune fille se réchauffe les mains en hiver. Son père est infecté par le VIH et s’occupe encore de cinq enfants et de ses deux parents âgés. ©Lu Guang
De nombreuses usines ont été déplacées de l’est vers le centre et l’ouest du pays. Les employés travaillent dans la poussière. ©Lu Guang

Cédric Alviani, directeur du Bureau Asie de l’Est de Reporters sans frontières (RSF) rappelle qu’il est « de la responsabilité de l’État chinois d’assurer la libre circulation et la sécurité des journalistes, y compris dans la province du Xinjiang » et demande « aux autorités chinoises de faire toute la lumière sur le sort de Lu Guang »

 

Deux filles se préparent pour les funérailles de leur frère de six ans, mort du SIDA. ©Lu Guang

Pour rappel, dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2018 publié par RSF, la Chine se place au 176e rang sur 180.