Interview de Clara Segui, photographe portraitiste

La relation entre le modèle et le photographe est essentielle à la qualité d’une image. Il s’agit même de l’un des aspects les plus complexes de la photographie de portrait. En fonction de ce qu’il veut faire ressortir, le photographe adopte une attitude qui se reflètera dans celle de son sujet. 
La jeune photographe portraitiste Clara Segui l’a bien compris, et arrive à mettre en exergue les personnalités cachées derrière les visages des mannequins avec qui elle travaille. Nous lui avons posé des questions sur l’origine de sa passion, ses techniques pour bien communiquer avec son modèle, et plein d’autres choses…

Salut Clara, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Clara Segui, j’ai 27 ans et je suis photographe à plein temps depuis à peu près 1 an. Je fais surtout du portrait, un peu de mode. J’habite en banlieue parisienne.

« J’ai toujours eu une certaine sensibilité à l’art de manière générale […] »

Comment ta passion pour la photographie est-elle née ?

J’ai toujours eu une certaine sensibilité à l’art de manière générale car mes parents baignent dans ce milieu. Mon père et mon grand-père sont peintres, et la plupart des gens de ma famille travaillent dans le milieu de l’art. Mais pour la photo ça a vraiment commencé lorsque mes parents ont acheté le premier appareil photo numérique familial.

A l’époque un appareil photo avec un écran c’était la révolution technologique ! J’ai commencé à prendre des photos de tout et n’importe quoi, et un peu plus tard avec internet et les réseaux (Myspace, deviantArt) la photo est devenue une obsession. J’ai eu mon premier reflex Canon à 15 ans mais à l’époque je prenais surtout mes amis et mes soirées en photo.

©Clara Segui

Pourquoi t’être dirigé vers la photo de mode ?

J’ai toujours aimé la mode, je regardais beaucoup de magazines en étant ado et j’ai aussi fais un peu de « mannequinat » en sortant du lycée donc ça s’est fait assez naturellement, même si aujourd’hui je pense faire plus du « portrait » que de la mode à proprement parler. Mais je m’intéresse aussi beaucoup à l’architecture, au photo-reportage…

« Je travaille beaucoup avec des newfaces, […] peu ou pas expérimentés, donc il est plus facile de les emmener vers quelque chose de différent. »

Où trouves-tu ton inspiration ?

Principalement sur Internet ! J’ai pleins de bouquins de photos à la maison et je fais pas mal d’expo mais pour être honnête je consomme essentiellement des images sur Internet. Généralement je découvre les photographes sur Instagram en naviguant de profil en profil, et si ça me plait vraiment je me renseigne plus à leur sujet. Je regarde aussi beaucoup de magazines en ligne. Donc j’imagine que mon inspiration vient de là.

©Clara Segui

Quelles sont tes références ?

Je n’ai pas vraiment de références, il y a beaucoup de photographes de ma génération dont j’aime le travail (mais dont je ne retiens pas forcément les noms d’ailleurs), d’autres qui ne font pas forcément de la mode mais plutôt du reportage, de la nature morte. Et puis il y a les grands classiques : Roversi, Gourdin, Newton…

« […] c’est aussi en shootant que me viennent les idées, en fonction de la personne, de sa personnalité etc… »

Tes modèles ont souvent des expressions fortes sur tes images. Comment communiques-tu avec eux pour faire ressortir ce genre de choses ?

Je travaille beaucoup avec des newfaces (les newfaces sont des mannequins agencés débutants, NDLR). J’adore parce qu’ils sont peu ou pas expérimentés, il est plus facile de les emmener vers quelque chose de différent. Je leur montre un peu mon travail, ou un moodboard pour qu’ils se fassent une idée. Mais ça varie énormément en fonction de la personne, du feeling qu’on va avoir. En général je vois très rapidement si je vais réussir à avoir ce que je veux ou pas. Et je pense que le fait de travailler toute seule avec le/la mannequin, de les recevoir chez moi, de discuter etc…ça aide !

©Clara Segui

Quelle est l’étape que tu préfères dans la réalisation d’un shoot et pourquoi ?

Je prépare très peu mes shoots, sauf au niveau stylisme. Généralement, je décide sur le moment du lieu et c’est en shootant que me viennent les idées, en fonction de la personne, de sa personnalité… Donc je dirais que c’est la prise de vue en elle même ! C’est là que tout se passe.

« […] il faut PRATIQUER le plus possible. »

Que souhaites-tu transmettre à travers tes photos ?

Je ne pense pas avoir envie de transmettre quelque chose en particulier. J’aime justement le fait que chacun y voit ce qu’il veut. J’essaye juste que ça interpelle un minimum, que ce soit intéressant et que ça raconte quelque chose aux gens.

©Clara Segui

Quels conseils donnerais-tu à un jeune photographe ?

Je me considère encore comme « jeune photographe » donc je ne sais pas si je suis bien placée pour donner des conseils. Je dirais qu’il faut PRATIQUER le plus possible.

Quels sont tes projets futurs (si tu peux en parler) ?

J’ai des projets d’éditoriaux, de publications etc…mais mes projets c’est surtout d’avoir plus de projets 🙂

Retrouvez le travail de Clara sur son site et son compte Instagram.