Un graphiste plie Istanbul à l’aide d’un drone

Comme dans la scène d’Inception où Paris se plie sur elle-même, le graphiste turc Aydin Büyüktas a fait plier Istanbul. Grâce à des photomontages, l’artiste a créé une impressionnante série appelée Flatland (la terre plate).

Les montages sont composés d’images prises sur le sol et d’images prises au drone. Quant à l’usage de ce dernier, Aydin raconte avoir du faire face à plusieurs obstacles, notamment des soucis d’autorisation, une météo changeante, ou même des attaques d’oiseaux.

©Aydin Büyüktas
©Aydin Büyüktas
©Aydin Büyüktas
©Aydin Büyüktas
©Aydin Büyüktas
©Aydin Büyüktas
©Aydin Büyüktas
©Aydin Büyüktas
©Aydin Büyüktas
©Aydin Büyüktas

 

Lire la suite: tempsreel.nouvelobs.com