Dani Lessnau photographie ses amants avec un sténopé placé dans son vagin

Imaginez capturer un sentiment sur film, transformer en photographie les vibrations invisibles qui existent entre deux personnes dans un espace intime et vulnérable. L’artiste Dani Lessnau, 31 ans, le fait en photographiant ses amants à l’aide d’un sténopé placé à l’intérieur de son vagin.

« Quand j’ai vu le sténopé d’Ann Hamilton placé dans sa bouche [dans sa série « Face to Face »], je me suis dit : « Oh, c’est possible! » Immédiatement, j’ai su que c’était ce que je devais faire. »

Originaire de Lee, Massachusetts, Lessnau s’installe à New York à 18 ans pour étudier l’art, mais la maladie la force à quitter l’école et elle concentre son énergie sur le yoga, la méditation et la guérison holistique.Au cours de ses dix années d’adaptation à une maladie chronique, Lessnau réalise qu’elle a besoin de retourner à la photographie, qu’elle utilise maintenant pour se donner les moyens de devenir femme et artiste. Ici, elle parle avec BUST de son processus de découverte.

« J’ai fabriqué huit sténopés à partir de vieilles bobines de film. J’insère un appareil photo et le tiens aussi immobile que possible, puis je tire un morceau de ruban adhésif vers le haut pour exposer l’ouverture.En fonction de la lumière, je l’ouvre pendant un certain temps, entre une minute et deux minutes. Puis je remet le ruban adhésif et je sort l’appareil de mon corps. »

Dani Lessnau photographie ses amants avec un sténopé placé dans son vagin
Dani Lessnau photographie ses amants avec un sténopé placé dans son vagin
Dani Lessnau photographie ses amants avec un sténopé placé dans son vagin
Dani Lessnau photographie ses amants avec un sténopé placé dans son vagin
Dani Lessnau photographie ses amants avec un sténopé placé dans son vagin
Dani Lessnau photographie ses amants avec un sténopé placé dans son vagin  Lire la suite:
bust.com