The Wednesday Shot – Sauver la ZAD

Colère et honte pour Notre-Dame des Landes. Ingratitude de la nation envers ces « occupants illégaux ». Sans leur courage, un aéroport inutile aurait détruit le bocage nantais.

Au lieu de les porter en triomphe, on veut les anéantir. Cette poignée d’irréductibles a fait capituler l’État, et l’État aujourd’hui se venge, exhorté par ceux qui n’ont pu faire leur beurre avec Vinci. En saccageant les cabanes au romantisme insupportable, ils espèrent détruire les rêves qu’elles symbolisent.

Qu’on ne s’y trompe pas, ces destructions sont des représailles. Du vandalisme d’État. Car il n’y a aucun intérêt, aucun, à détruire la ZAD de Notre-Dame des Landes. Elle ne nuit à personne. Elle expérimente des modes de vie alternatifs. Mais de braves gens applaudissent au retour de “l’ordre républicain”.

Ceux, chantés par Brassens, qui n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux. C’est avoir la vue courte, car cette route va dans le mur. On ferait mieux de sauver la ZAD et d’écouter le chant qui s’en élève. Il est beau comme une aube nouvelle.

– Philippe Graton

Chaque semaine, retrouvez une image de Philippe Graton racontée par son auteur. Vous pouvez également retrouver les anciens Wednesday Shot sur son site et son compte Instagram