10 conseils pour réussir portraits et scènes de vie en voyage

Conseils et astuces de Cécile Domens, photographe et grande voyageuse !
L’appareil photo en voyage est un formidable prétexte à la rencontre avec l’autre, à l’échange, au partage d’émotion. L’image est un langage à part entière, accessible immédiatement et par tous, à tous les âges. Dans chaque prise de vue, c’est un peu de vous qui s’exprime et que vous livrez à l’autre en lui montrant le résultat… un début de conversation qui peut s’établir !
Côté matériel, un téléobjectif (70-200 mm) et un objectif transtandard (du type 24-105 mm) permettent de couvrir une grande variété de cadrages.

1. Les règles classiques de composition s’appliquent pour les portraits, les images mettant en scène des personnages ou les vues de foule.

En portrait serré, positionnez de préférence l’œil du sujet sur l’un des points forts de l’image (au croisement des lignes de tiers) ; en plan large, décentrez le personnage et laissez de l’espace dans la direction de son regard ou de son déplacement.

2. La mise au point doit être faite sur un œil : le plus proche de vous si le personnage n’est pas de face, ou bien l’œil le plus éclairé si le visage est entre ombre et lumière.

Si votre collimateur n’arrive pas à se fixer pour faire la mise au point sur l’œil, positionnez-le sur le sourcil qui présente une plus grande surface de contraste à accrocher.

3. Pensez à utiliser le lieu, l’environnement ou l’habitat pour situer les personnages dans un contexte lié au pays et tirer parti du décor.

4. N’ayez pas peur de vous approcher des gens, une fois que le contact est établi et qu’ils ont manifesté leur accord pour que vous les preniez en photo.

5. Jouez sur la profondeur de champ. Choisissez une zone de netteté réduite pour faire ressortir un portrait sur un fond flou ou, au contraire, une zone de netteté étendue pour situer des personnages dans leur contexte ou montrer l’importance d’une foule.

6. Pour les portraits serrés, préférez une focale supérieure ou égale à 85 mm afin d’éviter les déformations liées aux grands-angulaires.

7. Faites attention aux lumières de milieu de journée qui viennent d’en haut et créent des ombres disgracieuses sous les yeux et le nez des personnages.

Préférez des lumières rasantes de début ou de fin de journée, ou des sujets à l’ombre ou en intérieur pour des ambiances plus douces.

8. En intérieur, avec de la lumière naturelle qui entre par les fenêtres ou portes, arrangez-vous pour déclencher lorsque votre sujet est face à la lumière.
Vous verrez alors un point blanc apparaître dans ses yeux, tel le dernier coup de pinceau du peintre qui ajoute la touche de vie dans le regard.

9. Observez votre sujet, soyez patient, attendez le bon moment pour déclencher : expression du visage, scène entre plusieurs individus, geste particulier, regard…

10.  Dans le cas de fêtes ou de marchés, prenez garde à ne pas réaliser des clichés confus où les personnages sont coupés. Évitez les lignes directrices contradictoires et les scènes peu lisibles.

Il est important de réussir à isoler des personnages en plans serrés au téléobjectif et à trouver des points de vue qui permettent de donner une vision d’ensemble de la foule, de l’ambiance et du contexte.

A vous de jouer !