Comment ( ne pas ) devenir photographe

Des conseils avisés pour ne jamais percer dans la photo

Achetez le plus de matériel possible

En tant que photographe, vous avez besoin d’un maximum de matériel lourd, gros et cher. Si vous ne dépensez pas plusieurs milliers d’euros dans des appareils, des objectifs, des lumières, etc vous serez incapables de prendre de bonnes photos ( tout le monde sait ça ). Ne croyez pas aux rumeurs qui racontent que du matériel accessible ou bon marché vous permet de faire de belles images : c’est un complot.

Quand vous arrivez chez un client, il est essentiel d’avoir un max de sacs et valises remplis de matos pour lui en mettre plein la vue !

Ne lisez jamais le manuel de votre appareil photo

Rien ne rend un client plus heureux que de voir le photographe qu’ils ont engagé galérer à utiliser son propre équipement. D’ailleurs, si vous avez du mal, n’hésitez pas à « googler » votre problème ( sur l’ordinateur du client bien sûr), appelez un ami et discutez du problème assez fort pour que tout le monde entende, ou mieux, demandez directement au client s’il sait se servir de votre équipement.

Ne perdez pas votre temps à apprendre les « règles » de votre métier

Personne n’aime les rats de bibliothèque. Si vous passez du temps devant un livre/un ordinateur à essayer de perfectionner votre art, ça va se voir. Au lieu de travailler librement, de manière abstraite et laisser les autres s’imprégner de votre art. A quoi bon connaître les règles de la photographie puisque l’art n’est pas technique mais ressenti. Et personne ne veut briser les règles de toute façon.

Investissez dans des techniques qui vous feront gagner du temps

Apprendre à se servir de Photoshop prend un temps monstre. Personne n’a le temps de nos jours pour apprendre à gérer la colorimétrie et retoucher ses propres photos.

Au lieu de passer des heures devant votre ordi, achetez des presets ( plus c’est cher mieux c’est). Comme ça, vous ne passez plus des jours entiers à retoucher vos images et comme ça le travail de tout le monde se ressemble ! Cela permet aussi de garder une certaine consistance dans l’esthétique générale, et ce quel que soit le sujet !

Evitez les rencontres

Soyons honnêtes apprendre à connaître la compétition signifie que, le temps venu, vous allez avoir de la retenue à les achever. Le mieux, c’est de garder vos distances : s’il n’y a pas de sentiments d’amitié, il n’y aura pas de pitié.
Comme dans beaucoup de milieux, les réseaux sociaux aiment les opprimés. Personne ne vous comprends, et ça c’est cool.

Laissez les autres courir après les clients

Personne ne veut passer une seconde de trop à un meeting  et encore moins de personnes veulent perdre leurs temps à sortir de chez eux et aller chasser un potentiel client. Et franchement, à quoi bon se démener à se créer une base client quand on sait que la plupart vont engager le frère de leur pote qui a un appareil sympa pour shooter leurs produits plutôt que vous.

Si les clients vous veulent vraiment, ils n’ont qu’à venir eux-même !

Bradez-vous !

Quel meilleur moyen pour attirer des clients que de se vendre en dessous du prix du marché ? Vous avez entendu que tel photographe vendait ses services à tel prix ? Proposez des tarifs avec quelques centaines d’euros de moins.
Au bout d’un certains temps, les clients et vos collègues photographes vont vous remercier de leur avoir ouvert les yeux sur la VRAIE valeur de leur profession.

Peu importe combien ils payent ce mec, proposez moins – beaucoup moins. Les clients vont vous remercier et vous gagnerez le respect des autres photographes grâce à votre sens des affaires aiguisé

Lire la suite: fstoppers.com