The Christmas Tree Bucket

Le Noël loufoque de Trent Parke

Le génial projet photographique The Christmas Tree Bucket (en français Le pot du sapin de Noël) porte un titre pour le moins désenchanteur, enrobé de fadeur, et dénué d’une quelconque « magie » de Noël.

Cet intitulé trouve son origine dans un petit incident que connu son auteur, le photographe australien Trent Parke : un soir, au domicile de son beau-frère, Parke ressenti le besoin urgent de vomir, mais ne trouvant pas de réceptacle approprié, le photographe se servit du sceau dans lequel le sapin devait prendre place… Sa femme Narelle immortalisa la scène.

Cette image peu ragoutante marque le genèse du projet.

Adelaide, Australie, 2007

Sorte de conte de Noël contemporain, à l’accent absurde, aux scènes loufoques, et à la lumière crue, The Christmas Tree Bucket tourne en satire ce que le photographe perçoit comme le Noël typique des banlieues australiennes ; une surabondance de guirlandes, des pots à sapin rouges, une piñata en forme de Père Noël, des barbecues, des jeux de société, une maison de pain d’épice (en feu), des enfants hystériques, …

Le projet se compose également des photographies de ses amis et de sa famille, qu’il rend acteurs d’une histoire tordue, sans queue ni tête. Parfois réelles, tantôt arrangées, les scènes photographiés laissent le lecteur imaginatif et interloqué par leur entrangeté. 

The Christmas Tree bucket trouve sa forme idéal, et sa meilleur présentation au sein du livre papier ; l’objet s’habille d’une couverture molletonnée couleur bordeaux, et d’un intérieur recouvert de papier-cadeau, un aspect désuet qui n’est pas sans rappeler les éternels codes décoratifs de Noël.

parke

 


parke