Ma déclaration d’amour au BuJo

Chroniques décalées d’une photographe freelance

Faire vivre une entreprise, c’est comme entretenir une grande maison. On se retrouve toujours avec un tas de choses à faire, du grenier au sous-sol.

L’avantage, et il n’est pas des moindres, c’est qu’on ne s’ennuie jamais, et que les journées sont très variées : on passe aisément d’une matinée de repérages pour un projet, à une heure de compta après la pause-dèj, suivie de l’éditing de votre dernière séance photo. Et chaque séance est unique, surtout dans le portrait : je crois que c’est cette diversité qui me plaît le plus dans mon métier !

 

Bye bye procrastination…

Avoir un métier qui regroupe autant d’activités variées a un risque si on est peu organisé : se retrouver à penser à toutes les tâches à effectuer, avant, voire au lieu de dormir (ça sent le vécu ? Je vous le confirme). Votre meilleure alliée pour réussir à décompresser le soir, deviendra donc naturellement la to do list ! Une fois vos « must do » couchés sur le papier et la peur de les oublier envolée, vous en serez libéré. Votre esprit sera à nouveau disponible pour travailler efficacement quand c’est le moment, et se mettre au repos lorsque votre journée de travail est finie.

L’ennui avec les listes, c’est qu’entre celle entamée dans le métro sur votre smartphone, les post-its qui décorent votre bureau, et les notes dans la marge de votre agenda, il est difficile de s’y retrouver, et l’ordre des priorités est rarement mis en valeur… quand on ne perd pas carrément un post-it.

 

… Hello organisation !

 

Au lieu d’accuser votre chat, vous pouvez vous créer un BuJo ! Son nom vient de Bullet Point en anglais. Inventé par le designer Ryder Carroll, le Bullet Journal a pour vocation simple de réunir tout ce dont vous avez besoin dans le même cahier. Agenda, listes, objectifs de la journée, de la semaine, du mois, de l’année… Il est modulable et adaptable à vos besoins à l’infini.

Je vous le promet, il y a un avant et un après « Bullet Journal* ». Avoir une vision limpide sur vos objectifs à court et moyen terme est la meilleure recette de la productivité. En dosant bien la liste de tâches que vous vous fixez pour la journée, au lieu d’être parasité(e) par le stress de ce qu’il vous reste à faire, vous serez tout à votre tâche, jusqu’à la satisfaction indescriptible que vous ressentirez en la cochant. FAIT !

 

Avec un tel allié, vous pourrez refiler votre stock de tisanes anti-stress à votre banquier(e) : il ou elle en aura peut-être encore besoin quelques temps. Disons, au moins jusqu’à la lecture du prochain article…

 – Alice

 

* Envie de vous lancer ? Il vous faut un cahier, un stylo, et cette vidéo « How to Bullet Journal »