Bravo ! Felicitations ! Hourra ! Youpi !

Chroniques décalées d’une photographe en freelance

Environ 75% de nos pensées sont répétitives et négatives.

La pensée a un pouvoir immense sur votre vie, et si cette pensée est positive, elle influera dans le bon sens sur le mental, la psychologie, le comportement, l’humeur, les émotions, les relations avec les autres, et en fin de compte sur le niveau de bonheur.

Et c’est bien sûr valable aussi pour votre vie professionnelle !
Tout particulièrement en freelance, puisque, comme on l’a dit auparavant, on est seul dans sa barque (ou son paquebot, selon ses ambitions), ainsi l’énergie qui nous pousse est la notre, et rien que la notre.

Je vous propose donc aujourd’hui de créer une chaîne de compliments.
Vous en prenez un, ou plusieurs, tout ceux dont vous avez besoin, et vous faîtes tourner (par exemple via Facebook) en ajoutant un encouragement de votre cru si vous êtes inspiré !

Voici, sous la forme d’une liste non exhaustive, une pluie de fleurs à vous envoyer à vous et rien qu’à vous tous les matins :

Je suis capable de réaliser mes rêves.

Je fais de mon mieux.

Je ne me compare pas aux autres car je suis une personne unique et je me respecte comme telle.

Je vais y arriver.

Je choisis ma photographie préférée parmi toutes celles que j’ai faites jusqu’à présent, je la regarde et je suis fièr.e de moi.

Je ne suis pas parfait, mais je progresse ! Et je dois tous mes progrès à moi-même.

J’ai réussi à surmonter tous les obstacles jusqu’à aujourd’hui, je m’en félicite.

Je prends le temps qu’il me faut pour atteindre mes objectifs.

J’ai décidé de me lancer dans la voie qui me plaît et c’est très courageux.

Je dresse une liste des choses que j’ai réussies jusqu’à présent.

J’ai confiance en moi, et en mes idées.

J’ai décidé de montrer mes photographies aux autres et de me confronter à leur avis, c’est très courageux.

Je n’ai pas échoué. J’ai juste trouvé 10 000 moyens qui ne fonctionnent pas. (Thomas Edison)

Je peux le faire.

Je mérite d’être payé.e à ma juste valeur pour tout travail que je fournis, c’est-à-dire au minimum à la valeur du marché.