Simone Mazer, Vice-Présidente de Getty Images France

En 2010, Getty Images devient notre partenaire, montrant ainsi son engagement auprès de ceux qui sont au cœur de l'image, investis tant au niveau de la conception que de la création et direction artistique. Au cours de cette année, nous aurons donc le plaisir de relayer les futurs évènements clés cautionnés par Getty Images, tels que les Jeux Olympiques de Vancouver, le festival de Cannes et le celui du Visa pour l'image qui se déroulera en septembre prochain à Perpignan. Pour bien comprendre la démarche et l’envergure de cette multinationale de l'image, nous avons demandé à Simone Mazer de nous la présenter.

simone-mazer

En 2010, Getty Images devient notre partenaire, montrant ainsi son engagement auprès de ceux qui sont au cœur de l’image, investis tant au niveau de  la conception que de la création  et direction artistique. Au cours de cette année, nous aurons donc le plaisir de relayer les futurs évènements clés cautionnés par Getty Images, tels que les Jeux Olympiques de Vancouver, le festival de Cannes et le celui du Visa pour l’image qui se déroulera en septembre prochain à Perpignan. Pour bien comprendre la démarche et l’envergure de cette multinationale de l’image, nous avons demandé à Simone Mazer de nous la présenter.

BANQUE D’IMAGE QUALITE

Comment est née Getty Images ?

Getty Images a été créée en 1995 par Jonathan Klein et Marc Getty, deux visionnaires qui ont su s’emparer d’un marché en plein essor et tirer partie, de l’explosion du multimédia. Getty Images, est née de plusieurs rachats successifs tels que, Tony Stone, et Fotogram Stone en 1995. Puis, en 1999 il y a eu l’acquisition de Hulton Archives, un tournant majeur avec l’intégration d’une collection unique d’archives historiques et éditoriales.
Aujourd’hui, avec l’évolution du marché, la volonté de Getty images est de couvrir une très large palette d’outils utiles et véritablement inscrits dans l’air du temps tout en étant proche des attentes de ses clients, grâce à un niveau de services de qualité exemplaire. Depuis l’image d’illustration en passant par la photo d’archive et d’actualité, mais aussi avec la production d’images de films et de reportages, Getty Images sait plus que jamais s’adapter et répondre à différents profils de publics.

Photographie Getty Images
©Getty Images

En ce qui concerne votre banque d’images, est-ce que vos clients se servent directement depuis votre site, ou bien sont-ils en relation avec des iconographes responsables de compte ?

Les deux sont possibles. Néanmoins, nous avons, un moteur de recherche très performant,  autour duquel, les équipes techniques de Getty Images se sont beaucoup investies avec pour objectif principal de simplifier et d’optimiser au maximum le temps de recherche de nos clients. Aujourd’hui, outre le style, la qualité et la diversité des photos, l’ergonomie de notre site est incontestablement notre valeur ajoutée.

Diriez-vous qu’aujourd’hui l’intervention d’un iconographe est de moins en moins justifiée  et que les internautes préfèrent réaliser leurs propres recherches ?

Dans la théorie, il y a effectivement de moins en moins besoin d’iconographes parce que les moteurs de recherche sont en général aujourd’hui beaucoup  plus performants. Dans ce sens, les recherches sont facilitées et sont surtout désormais accessibles à tous.
En revanche, force est de constater que l’offre s’est densifiée et qu’il n’est donc pas toujours évident de trouver rapidement le contenu recherché. Cela nécessite un minimum de méthode sous peine de perdre en efficacité. Dans ce sens, il est bien évident qu’un professionnel expérimenté adoptera plus naturellement les bons réflexes.


©Getty Images

Est-ce que vous diriez qu’en agence les professionnels sont de plus en plus sensibilisés à l’image ?

Aujourd’hui avec Internet, le travail d’investigation autour de l’image s’est beaucoup démocratisé. Néanmoins, les professionnels auront toujours un temps d’avance en ce sens qu’ils sont initiés.   Il y a d’une part l’expérience et d’autre part des qualités requises pour cette discipline, telles que le cadrage, l’œil, la technique… Prenez les iconographes, par exemple, ce sont des experts qui ont l’œil vif et sont très souvent en veille active  à l’affût de la meilleure photo. Ils savent repérer  les images de situation qui feront toute la différence en un clin d’œil et selon moi, c’est un métier qui ne s’improvise pas.
Ce sujet avait fait l’objet de vives polémiques au moment de la guerre du Golf, car il y avait eu une telle profusion d’images, qu’elles perdaient presque de leur sens et de leur impact sur l’opinion. A  cette époque, on avait d’ailleurs tendance à penser que c’était facile de capter et de produire des images sensationnelles.

Diriez-vous que Getty Images est un site qui peut aider l’artisan photographe professionnel dans son travail au quotidien ?

En effet, il peut tout à fait l’utiliser comme source d’inspiration, et si il a envie de travailler pour  nous, c’est possible à la condition d’apporter un angle différent, une dimension à forte valeur ajoutée et des thèmes précis. Dans un autre registre toutefois, les photographes peuvent aussi utiliser la plateforme de FlickR pour partager et proposer leurs travaux.
L’autre alternative que nous proposons, est d’utiliser la base d’IstockPhoto, une autre plateforme communautaire de Getty Images. Celle-ci était au départ destinée à un public d’amateurs, mais elle est devenue au fil du temps, de plus en plus prisée des  artisans photographes.  Ainsi, ils peuvent publier, échanger et vendre leurs photos.

Le moteur de recherche de Getty Images permet-il de consulter les images provenant de ces trois plateformes ?

Bien non, car  ces sites sont indépendants. Les photographes travaillant pour Getty Images ont un accès direct sur le site de Getty Images.
Avec Flickr, en revanche, les photographes peuvent soumettre leurs photos à Getty Images qui décidera, en fonction de leurs potentiels, de les incorporer ou non à son moteur de recherche. Si c’est le cas, elles seront alors accessibles.
Enfin, iStockphoto est un autre moteur de recherche qui dispose d’une autre base de données, complètement détachée des deux précédents.

Photographie Getty Images
©Getty Images

Comment vous positionnez –vous à l’égard des photographes ?

Getty Images est d’abord et avant tout une agence de contenu multimédia. Aujourd’hui, notre crédo est d’aller au-delà de la photographie. Dans ce sens l’avènement du digital est très important pour Getty Images qui souhaite conserver une longueur d’avance sur les nouvelles tendances et innovations technologiques. Vidéo, sons, musiques, nous proposons désormais des produits finis, encapsulés et prêts à emploi. Nous avons des textes ou des bandes son, et nous avons aussi des images qui peuvent être fixes ou animées et même prêtes à diffuser.

En parallèle, la volonté de Getty Images est d’aider à la création et au développement de projets en apportant un soutien financier auprès de  jeunes talents. Depuis 4 ans maintenant nous avons créé les Bourses, une remise de prix donnant lieu à une contribution financière, afin d’aider les lauréats à mener à bien leurs projets et sans aucune contrepartie. Dans cette perspective, nous souhaitons soutenir et aider à l’émergence des talents de demain et jouer un rôle actif dans l’avenir de la profession.

Photographie Getty Images
©Getty Images

Pouvez-vous nous expliquer le dispositif mis en place par Getty Images sur le site des JO de Vancouver?

Sur place, nous avons plus de 60 personnes, photographes et éditeurs qui sont investis dans l’organisation des Jeux Olympiques, pour le compte de Getty Images. Notre motivation est intacte et notre collaboration quasi historique. Cette aventure a débuté  lorsque Getty Images a racheté AllSport, une entité qui suivait déjà les Jeux Olympiques depuis 1968. En 1988, Getty Images devient le partenaire officiel du comité olympique international. Depuis, nous avons mis en place un large dispositif, avec la présence de  nombreux photographes spécialisés et capables de couvrir tous les aspects des disciplines sportives représentées, ainsi que les occasions plus conventionnelles, comme  les remises de médaille. Nos représentants assurent ainsi  un flux régulier d’informations et d’images, et répondent également aux commandes des annonceurs présents sur l’évènement. C’est pour nous un engagement très important, avec notamment avec la couverture d’autres grands temps forts sportifs, comme la coupe du monde de football que nous allons de nouveau suivre cette année en Afrique du Sud.

Quels sont les moyens mis en place par Getty Images pour couvrir l’évènement ?

Au-delà des 26 photographes qui seront présents et sans compter les équipes techniques et administratives, nous avons la chance de disposer d’un véritable dispositif de pointe avec du matériel de très haut niveau, depuis les prises de vue et jusqu’à  la transmission des images en temps réel…


©Getty Images

Avez-vous des accès privilégiés pour que les photographes puissent se positionner stratégiquement pour les prises de vue ?

Tout à fait et en tant que photographes officiels, ils ont des accès spéciaux et peuvent circuler dans des endroits incroyables et disposer des meilleurs points de vue. Sur ce type d’évènements, Getty Images s’engage par ailleurs à ce que les images soient fournies en quelques minutes sur le site, afin d’être éditées dans la foulée.

Photographie Getty Images
©Getty Images

Vous fêtez  vos 15 ans cette année,  c’est une date d’anniversaire importante, avez-vous des projets de développement à cette occasion ?

Je ne connais pas encore le programme des festivités pour notre anniversaire, c’est encore un peu trop tôt.

Au niveau des innovations, nous venons tout juste de lancer Thinkstock, un site de vente de photos libre de droits par abonnement. Le but est de simplifier l’achat de photos pour les créatifs, en leur proposant deux niveaux de services, un abonnement mensuel ou bien annuel, avec un accès en libre service. Grâce à ce nouveau système, nos abonnés peuvent télécharger  jusqu’à 25 images par jour, avec un coût de revient relativement faible puisque le coût d’abonnement annuel est plafonné à 1 999€
Nous avons décidé de lancer cette troisième plateforme,  afin de diversifier une fois de plus notre offre avec l’ambition de  proposer un système d’accès et de  choix de photos encore différents des autres. En effet, le site Getty Images est davantage tourné vers le haut de gamme, alors que le site IstockPhoto a pour vocation de proposer des photos d’illustration très largement accessibles, en bénéficiant par exemple, d’une gamme de prix ultra compétitive, avec des prix descendant jusqu’à 3€ par photo.

 

À propos de Getty Images
Getty Images est le principal fournisseur mondial de photos, de films, de services en ligne et de musiques. Cette société crée et commercialise un ensemble de collections d’images parmi les plus importantes, dédiées aux professionnels de la communication à travers le monde entier. Getty Images travaille avec de nombreux photographes primés dont on retrouve le travail tous les jours dans les journaux, les magazines, la publicité, le cinéma, la télévision, les livres et les sites Internet les plus divers. C’est vers le site gettyimages.fr que se tournent en priorité les professionnels pour rechercher, télécharger et acheter des images de grande qualité. Basée à Seattle, cette société internationale compte des clients dans plus de 100 pays différents.

Pour plus d’informations, le site www.gettyimages.fr.