Frédéric Bourret lors de son entrée dans le monde de l’art

Débuter une carrière de photographe auteur entre deux capitales, Paris, New-York, n'est pas chose aisée, et si le talent semble obligatoire, d'autre paramètres entrent dans la recette pour avoir une visibilité et une reconnaissance. Frédéric Bourret à su faire fonctionner son sens naturel du réseau et provoquer la chance pour que son début de carrière soit efficace et c'est un bel avantage en plus de ses qualités de photographe.

Débuter une carrière de photographe auteur entre deux capitales, Paris, New-York, n’est pas chose aisée, et si le talent semble obligatoire, d’autre paramètres entrent dans la recette pour avoir une visibilité et une reconnaissance. Frédéric Bourret à su faire fonctionner son sens naturel du réseau et provoquer la chance pour que son début de carrière soit efficace et c’est un bel avantage en plus de ses qualités de photographe.

Ces deux magnifiques séries feront son introduction en galerie.

fbourret2

Combien de temps es tu dans la photo ? comment as tu basculé dans ce monde ?

Cela fait un peu plus de 6 ans que je suis véritablement entré dans le monde de la photo. Ca c?est fait un peu par hasard. Je vivais sur New York et pendant 5 ans, j?ai pris des photos de la ville, parfois très tôt le matin (6h du matin) ou tard le soir ou dans des,conditions dantesques (-25° degrés). Quelques amis qui nageaient dans les milieux artistiques new yorkais ont vu mes photos et m?ont conseillé d?en faire quelque chose car ils estimaient qu?il y avait un gros potentiel. Fort de ce conseil, quand je suis rentré en France, j?ai proposé mes photos à une galerie et tout est parti comme ça.

Le réseau est il important ?

Photographe, c?est un travail de tous les instants, un photographe ça doit faire ses RP, son marketing, gérer ses projets,… Un réseau n?est qu?une somme de rencontres, de belles rencontres avec des échanges très constructifs ou juste une connexion émotionnelle/intellectuelle forte. C?est surtout un accélérateur de temps. Quand je suis rentré en France après quelques années à l?étranger, je n?avais absolument aucun réseau. Je suis allé au ministère de la culture pour avoir des renseignements, ils m?ont dit : «vous connaissez qui dans le monde de l?art ?» j?ai répondu personne d?où ma présence, la réponse a été cinglante : «ca va être très dur alors pour vous…»

fbourret4

A ton retour tu n?as fait que faire des rencontres alors ?

Oui, la partie créative ayant été effectuée sur New York, je me suis attelé à proposer mes photos, des projets, aux galeries et aux éditeurs afin de voir les possibilités qui pouvaient m?être offertes. Tu fonctionnes beaucoup par séries ? Oui, mis à part mon travail sur New York qui est plus construit comme un témoignage sur la ville, je ne travaille que par série. L?impact est plus fort, en 15/20 oeuvres tu dois faire passer ton message, ta vision, ta pensée. Si tu le fais en 40 voire 60 oeuvres, tu dilues ta pensée et tu as un effet redondant qui nuit à son impact.

fbourret3

Quand tu construis une série tu penses au livre ?

Le livre vient si la série a connu un certain succès. Les 2 ouvrages que j?ai publié sur New York sont venus après plusieurs expositions. Une série a une âme une fois qu?elle a été proposée au public, si elle est bien accueillie alors on peut penser à la suite et notamment un livre.

Peux tu nous parler de ton ouvrage sur le nu ?

Ce travail est un peu différent. Il est avant tout la résultante d?une aventure humaine forte. Le livre est axé sur un double concept, le premier qui est à découvrir une fois que l?on a le livre en main et le second sur un témoignage. J?ai demandé à 20 personnes leur point de vue sur la photo de nue féminin. Parmi les participants à l?aventure, il y a un photographe de mer, un photographe de guerre, une écrivain, un oenologue,… et tous corrèlent leur vision avec leur vécu ce qui donnent de très beaux témoignages !

fbourretnu1

Dans ta présentation tu mets «il» pourquoi ?

C?est très difficile de parler de soi en toute objectivité. Le «il» se retrouve sur mon site ou dans des présentations car c?est une tierce personne qui a écrit. Cela évite la fausse modestie ou l?éloge déplacée.

fbourretnu3

Un mot sur ton actualité ?

Au mois de février j?ai une exposition en Suisse à Genève qui concernera la série ?Behind Waiting? et également une nouvelle série inédite.

Propos recueillis par RD lien vers le site du photographe