PARIS PHOTO: Nos coups de coeur

La 20ème édition de Paris Photo vient de s'achever, voici quelques-uns des artistes que nous avons retenu.

Paris Photo est toujours un bon moyen de découvrir de nouveaux artistes. Malheureusement il y a tellement de choses à voir qu’on finit par ne plus savoir où donner de la tête. Néanmoins, il y a toujours certains photographes qui se démarquent.  En voici cinq que nous avons eut le plaisir de (re)découvrir.

 Laerke Posselt exposée par Vu’

Née en 1984 au Danemark, Laerke travaille sur la question du genre au travers de portraits forts, à l’aspect brut mais qui dégagent une certaine douceur.
Elle a reçu le premier prix du World Press (entre autre), et a rejoint l’agence Vu’ en 2014.

capture-decran-2016-11-14-a-11-03-02

capture-decran-2016-11-14-a-11-03-15

Pieter TEN HOOPEN exposé par Vu’

Pieter est un photographe et réalisateur travaillant pour les plus grands de la presse ( New Yorker, New York Time Magazine, Le Monde).

Au Grand Palais, c’est sa série Tokyo 7 qui est montrée: des formats carrés qui montrent l’intimité d’inconnus ou parfois juste des scènes de rue…

capture-decran-2016-11-14-a-11-17-44 capture-decran-2016-11-14-a-11-19-01

Michael Kenna exposé par la galerie Camera Obscura

Le travail de Michael Kenna fait partie de ceux qui restent en mémoire et qui créaient toujours de l’émotion à chaque fois qu’on les voit en vrai. C’est donc avec grand plaisir que j’ai pu admirer ces tirages haut de gamme au stand de Camera Obscura.

03_jpg

04_jpg

Martin Usborne exposé par Flatland

Martin Usborne est un photographe basé à Londres; dans sa série Spanish Hunting Dogs il raconte les tristes histoires de lévriers abandonnés une fois la saison de chasse terminée.

Telles des peintures flamandes, les tirages de Martin attirent automatiquement l’oeil.

martin_usborne_spanish_hunting_dogs_its_nice_that_4

martinusbornemrssizzle

Bogdan Konopka exposé par Françoise Paviot

Je ne connaissais pas Bogdan Konopka, mais la présentation de son travail m’a tout de suite attirée. En se rapprochant, on découvre une série de devantures de magasins prises dans la nuit. La série est intitulée Pinhole Boutiques ( Pinhole = sténopé ) et est une des plus belles séries que j’ai vu à cette édition de Paris Photo.

15049622_10154133708348366_1283920371_n

capture-decran-2016-11-14-a-12-59-22