EXPO PHOTO : Josef Koudelka revient à Paris après 30 ans d’absence 

Josef Koudelka a fait don de soixante-quinze de ses images au Centre Pompidou, dont de nombreuses inédites. Elles sont rassemblées dans l'exposition La Fabrique d'Exils.

C’est en 1970 que Koudelka quitte la Tchécoslovaquie. Il intègre la célèbre agence Magnum après avoir obtenu l’asile politique en Grande-Bretagne. Mais ceci ne lui enlève pas l’envie de voyager qui l’habite :

« C’est en quittant la Tchécoslovaquie que j’ai découvert le monde. Ce que je voulais surtout, c’était voyager pour pouvoir photographier. Je ne voulais pas avoir ce que les gens appellent un « chez soi ». Je ne voulais pas avoir à revenir quelque part. J’avais besoin de savoir que rien ne m’attendait nulle part, je devais être là où j’étais, et si je ne trouvais plus rien à photographier, il était temps de partir ailleurs. »

C’est à Paris et Londres qu’il développe ses images avant de repartir sur les route d’Europe. Fasciné par la vie nomade, il voyage aux côtés de Tziganes et leur consacre un livre en 1975.

C’est autour de cette errance de dix ans que l’exposition du Centre Pompidou est construite : des photos connues de tous, et d’autres photos inédites qui ont permis de créer Exil.

Josef Koudelka,
La Fabrique d’Exils
du 22 février au 22 mai 2017
à la galerie de photographie du Centre Pompidou
Paris.

Lire la suite sur Cheese