La jeune fille qui sourit au fasciste, 2017

:-) o-:

Voici une des images les plus jouissives qu’il m’ait été donnée de voir ; une (très) jolie britannique souriant au nez d’un petit bonhomme tout facho et tout énervé.

La scène s’est déroulée le 8 avril à Birmingham (Grande-Bretagne), au beau milieu d’une manifestation du groupe d’extrême droite EDL (English Defence League). Les deux protagonistes de l’image sont Saffiyah Khanune anglaise aux origines pakistanaises, et Ian Crossland, le leader du groupuscule fasciste.

Au départ de cette photographie, il y a donc une manifestation instiguée par l’EDL, une « démo » comme la ligue fasciste préfère l’appeler. Cette démonstration s’est organisée en réponse aux attentats de Westminster (22.03.17).

kahn

 

 

 

 

Des membres de l’EDL, photographies d’Ed Thompson

kahn

La jeune habitante de Birmingham, qui a tenu tête au leader de l’EDL, nous raconte la suite:

« J’étais là avec quelques amis pour surveiller, car les musulmans et les gens de couleur sont souvent agressés par l’EDL. Il ne se passait pas grand chose jusqu’à ce que cette femme voilée crie ‘racistes’.

Vingt à vingt-cinq personnes de l’EDL ont couru vers elle et l’ont entourée. Elle avait l’air terrifiée. Je me suis tenue en retrait en attendant que la police s’en occupe. Mais au bout de deux ou trois minutes, la police n’avait toujours rien fait, alors j’y suis allée pour la sortir de cette masse. Tout s’est passé très vite. La femme a pu partir, mais j’ai été considérée comme une antifasciste et le groupe s’en est pris à moi.

Ian Crossland me montrait du doigt, mais je n’ai rien fait, je suis restée là. Je n’étais pas intéressée par ce qu’il me disait. À vrai dire, je ne comprenais pas les propos, tout semblait très grommelé. » ¹

kahn

Une autre version de la scène. Photographie de Joe Giddens (Press association)

Kahn

Ian Crossland a prétendu que Saffiyah Khan avait interrompu une minute de silence en hommage aux victimes des attentats… Ce qui semble donc être faux ; même l’ancien leader de l’EDL Tommy Robinson a démenti l’histoire de Crossland.

Kahn

« OK, je viens juste d’avoir la confirmation par un ami, qui était à la démo EDL, que cette dame défendait bien une femme voilée, comme elle l’a dit dans les journaux. »

Kahn

Depuis le 8 avril, l’image s’est diffusée extrêmement rapidement et largement, et comme une bonne nouvelle, chacun s’est fait le plaisir de la partager. De son côté, Saffiyah, a reçu des demandes d’interviews des médias du monde entier.

Elle a d’ailleurs répondu aux questions du Magazine Vice, et elle dit ceci quant à son futur d’activiste :

 » Je vais attendre que toute cette effervescence retombe un peu, de cette manière je pourrai être plus productive dans mon combat contre le racisme. J’ai de grands projets ; je veux me concentrer sur mon activisme à long terme. Faire le buzz n’a pas d’intérêt si il n’en découle aucune amélioration concrète. »

Le quotidien anglais The Guardian a organisé une rencontre filmée entre Saffiyah et Saira Zafar (la musulmane pour qui Saffiyah est intervenue). Dans cette vidéo, les deux jeunes femmes parlent de l’importance de la solidarité, un moyen pour lutter contre les idées et les actions radicales.

KAhn

 KAhn

Kahn

1. Source The Guardian