John Adams aurait aujourd’hui 272 ans

Toutes les autres personnes photographiées seraient nées après lui !

John Adams est probablement la personne photographiée dont la naissance est la plus ancienne ; en d’autres mots, il est le premier Homme de l’histoire destiné à être immortalisé par la photographie. Le qualificatif anglais pour cette grande première est plus clair et plus précis : Earliest-born person to be photographed, mais traduit en français, ben c’est pas très beau : la personne photographiée née le plus tôt.

Adams a vu le jour à Worcester, dans le Massachusetts, le 22 janvier 1745. Il était cordonnier, et il mourut en 1849, à Harford en Pennsylanie. Voilà tout ce que l’on sait du bonhomme.

La seule copie du daguerréotype original (dont personne ne sait où il se trouve), est détenu par un petit musée en Pennsylvanie à la scénographie très sobre…

adams

muséee du Susquehanna County

adams

L’histoire de « la personne photographiée née le plus tôt » ne s’arrête pas là. Comme les informations tirées des très anciennes photographies ne sont pas toujours exactes ou vérifiables (identité du sujet, date, auteur,…) , plusieurs postulants existent au titre de « la personne photographiée née le plus tôt »

Le plus connu, et un des concurrents les plus crédibles à John Adams est Conrad Heyer.

adams

Daguerréotype de Conrad Heyer, 1852

adams

Heyer serait né en 1749, en Nouvelle-Angleterre. Il a combattu au côté de George Washington dans la guerre d’indépendance des Etats-Unis. Il mourut en 1856, à l’âge de 106 ans.

Certains, doutants qu’il s’agisse bien de John Adams dans l’image précédente (en effet la plaque originale est introuvable), préfèrent de ce fait attribuer le titre à Conrad Heyer ou… à Caesar « l’esclave ».

adams

Daguerréotype de Caesar1850

adams

La New-York Historical Society possède cette petite plaque photographique d’un esclave nommé Caesar, âgé de 114 ans au moment de la prise de vue (selon la NYHS).

Si cette information est réelle, Caesar aurait vu le jour en 1737, le plaçant loin devant ses concurrents (Adams et Heyer). Cependant, il n’existe aucune preuve réel de son âge ou de sa date de naissance ; à la place, un bout de papier tapuscrit, placé à l’arrière de la photographie, nous dit ceci :

« Ceasar, né esclave de Van R. [Rensselaer] Nicoll, fils de William, en 1737 à Bethlehem, N.Y., où il mourut en 1852. Le dernier esclave au nord. Ce daguerréotype fût réalisé en 1851. Son second maître fût Francis Nicoll, fils de Van R. Nicoll et son troisième maître fût Wm. Nicoll Sill, petit-fils de Francis… »

Cette légende nous apprend également que Caesar aurait été le dernier esclave à mourir dans les États du nord ; une information quasi certaine puisqu’aucun autre esclave n’a été recensé au nord des États-Unis en 1852.

Nous ne saurons peut-être jamais qui est le réel « Homme photographié né le plus tôt », mais il est en tout cas presque certain qu’il était l’ainé de Marie-Antoinette, de Mozart, de Beethoven, d’Abraham Lincoln, de Balzac, mais surtout de Nicéphore Niépce, l’inventeur de la photographie.