Prisoners : Meurtre, larcin, grabuge… Arne Svenson adopte des portraits oubliés.

Arne Svenson décrit ces images monochromes jetées négligemment dans des magasins d’antiquités comme des « orphelins », abandonnées et séparées de leur contexte historique.

Dans son livre, Prisoners, Arne a adopté un groupe de négatifs qu’il a chiné, développé et ramené à la vie.

Ces photos viennent de la petite ville californienne de Marysville et ont été prises par Clara S. Smith, une photographe portraitiste de la fin du XIXe siècle.

Lorsque la police a amené des criminels dans son studio, Clara n’a pas changé sa manière de shooter : un fond installé dans son jardin, une lumière diffuse, le même agencement qu’elle utilise pour ses clients. Il y a une sorte de beauté brute dans le travail de Clara, dans sa capacité à capturer la peur, la colère ou l’indifférence dans le visage de ses modèles.

 

Lire la suite : designyoutrust.com