Nsenene, la chasse aux sauterelles

“J’étais fasciné par ces personnes qui, dans l’anonymat de la nuit, se branchent illicitement sur le réseau électrique des rues, et utilisent leurs lampes afin d’attirer puis capturer ces insectes.”

“Nsenene” désigne en Luganda (langue minoritaire d’Ouganda), une variété de sauterelle aux longues antennes.

Après deux années passées à Kampala pour son projet Fuck it, le photographe Michele Sibiloni déporta son attention vers les régions rurales du pays.

“J’étais fasciné par ces personnes qui, dans l’anonymat de la nuit, se branchent illicitement sur le réseau électrique des rues, et utilisent leurs lampes afin d’attirer puis capturer ces insectes.”

Il y rencontre les chasseurs de sauterelles, et se prend d’intérêt pour ces hommes et leur pratique.

“J’ai interviewé les chasseurs, et j’en ai appris beaucoup sur le commerce des sauterelles, ainsi que sur les mythes et croyances autour de ces bestioles ; ils semblent croire à leur provenance extra-terrestre…”

Michele Sibiloni nous livre un projet étrange, aux lumières verdâtres. Presque alien.

Pour en voir d’avantage, rendez-vous sur le site internet du photographe.